Qui sommes-nous ?

Comité d’aide à la création de « comités consultatifs citoyens » dans les communes

« Pour le développement d’une participation citoyenne aux affaires locales »

         Suite à l’étude des mentalités des  laboratoires citoyens –chartres

Il s’agit de recréer de nouveaux espaces démocratiques  ayant comme acteur principal  le citoyen  et comme champ d’activité  l’unité territoriale de base  de la république : la commune.

L’idée est que chaque citoyen peut rendre compte de son expérience dans une démarche d’action et de réflexion, sans chef ni porte-parole. Le citoyen, monsieur tout le monde, peut jouer un rôle responsable, plus qu’il ne le pense. Nous offrons un cadre, permettant de construire une pensée collective en dehors des intérêts de politique politicienne, ou d’intérêts financiers.

Notre préoccupation est de susciter le débat et la parole citoyenne, et chercher à faire repenser l’intérêt général hors des structures partisanes de gauche comme de droite, au sein même de la commune. Notre préoccupation est la Cité, et en particulier sur le plan local.

À terme, constituer des « comités  consultatifs citoyens » , en se rapprochant des élus, comme la loi actuelle les y autorise, et pour certains, participer à une réflexion plus large sur une autre Constitution d’intérêt général est une des conditions pour rendre plus efficaces toutes les actions partielles d’associations, de mouvements d’opinion dans les sites et blogs qui expriment en permanence une parole citoyenne.

Nous sommes à la convergence de crises : de nature : économique, sociale, technologique, écologique à un niveau mondial. C’est une situation de fait engendrant de profonds changements dans la vie quotidienne de tous les ménages, indépendamment de toute idéologie, et qui nécessite de profondes modernisation de nos institutions. Nous pensons que les citoyens ont un rôle à jouer  pour adapter la démocratie nouvelles mentalités et faire vivre les valeurs de la république.

L’idée centrale est de susciter dans la classe dirigeante, un intérêt pour l’élaboration de textes complémentaires sur la participation citoyenne comme il en existe au Danemark, en Norvège ou au Canada. Une participation qui va bien au-delà du simple vote une fois tous les cinq ans. Certains élus locaux sont déjà très engagés dans cette voie.

La nouveauté est que le citoyen puisse participer, faire des propositions  à  la la mise en œuvre de l’article du code général des collectivités territoriales dans la mesure de ses intérêts (article L 243-2 ) de son temps, de ses occupations. Chacun peut apporter quelque chose dans la mesure de ses moyens, de ses attentes, de ses compétences, de sa sensibilité politique et au rythme qu’il choisit, et en toute liberté. Tout se passe comme si chacun apporte une pièce à un grand puzzle.

L’année 2016- 2017 en Eure-et-Loir, est la suite en action d’une année de travail qui a touché de près ou de loin 300 personnes.

Le laboratoire citoyen devient lui même un « comité consultatif citoyen »d’aide à la création de comités consultatifs qui  sont des lieux de propositions légaux, a l’initiative tant de maires que d’association que de citoyens groupés. Chaque proposition est présenté au conseil municipal et diffusé aux administrés.

Cette simple application de textes en vigueur revient à donner aux administrés

un rôle significatif dans le cadre de son territoire en relation avec ses élus et prendre conscience en se disant :

           « Je suis la société» «je suis la République» «je suis l’économie»